Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 19:48

21df094b

 

L'article "Images olfactives" publié en Avril dernier sur ce blog imaginait une exposition images et senteurs en résonance... Quelques notes de parfum associées à des photographies pour accrocher le rêve et prolonger la vue...

 

Jusqu'au 30 Novembre, vous pouvez découvrir dans le Marais une première approche d'image olfactive !

 

Sens Unique

13 Rue du Roi de Sicile

75004 Paris

ouvert de 13h à 21h

tous les jours y compris le dimanche

01 71 50 30 09

 

En effet, tout ce mois de Novembre, dans le cadre de leur projet "Sens Inverse", la boutique de parfums de niche Sens Unique expose en vitrine l'une de mes photographie associée au parfum "Cuir Mandarine" de David Jourquin, sa fragrance faisant écho à l'image exposée. Le projet "Sens inverse" consiste en effet à inviter chaque mois un artiste différent, le but étant qu'il s'inspire d'un parfum de son choix pour créer de la beauté.

 

La fragrance s’ouvre sur la mandarine associée à la lavande et au poivre noir. Le cœur du parfum est construit autour d’une tonalité cuir agrémentée d’effluves de patchouli. Le fond, mêle, quant à lui, un accord ambré à une note tabac...pour quelle photographie? vous le découvrirez sur place...

 

Construite autour de belles matières, cette fragrance est décrite par son créateur David Jourquin comme ‘intemporelle, classique et pourtant contemporaine’. Une eau de parfum destinée à un homme sophistiqué et épicurien… mais qui peut aussi largement plaire aux femmes!

 

Je vous recommande vivement cette boutique, car au-delà de l'accrochage ponctuel d'une de mes photographies, c'est un véritable havre de paix parfumée au coeur du Marais à Paris!

 

Vous y passerez un excellent moment de découverte de senteurs et parfums rares, dans une ambiance qui n'a vraiment rien à voir avec les chaînes de grands magasins de parfumerie, où, dès que vous y mettez le pied, vous êtes agressé et submergé par un bouillon infâme de tous les parfums en rayon....

Rien de tel chez Sens Unique, la boutique est aérée et non pas saturée d'odeurs, l'accueil y est chaleureux et les propriétaires, Renata et Elena, auront une histoire à vous raconter pour chaque parfum.


Cette boutique a souhaité faire revivre la vieille tradition parisienne des parfumeries intimes en prônant une approche très personnelle quant à l’art de promulguer le secret de senteurs.

Au-delà d’être très intime, le service y est véritablement taillé sur mesure, se faisant un point d’honneur à trouver le parfum convenant à chaque type de peau et prenant en compte des éléments tels que votre style -sophistiqué ou décontracté-, l’usage de parfum -quotidien ou occasionnel-, et surtout l’effet désiré -un trait d’élégance, un insaisissable élan de séduction, une ombre de mystère, ou un soupçon de sensualité-...


En plus d’une impressionnante sélection de marques de parfums de niche, Sens Unique est distributeur exclusif à Paris, de: Parfumerie Générale, Huitième Art, Phaedon, Skincare Bakel, État Libre d’Orange, Kilian, Laboratorio Olfattivo.

 

Bonne visite parfumée!!...un vrai moment de détente en perspective.

Sens-Unique-Parfums-214x300


NB: si vous souhaitez recevoir les prochains articles, les futures mises en lignes de photographies, être informés des prochaines expositions ou des publications de livres à venir, inscrivez-vous sur ce blog dans l'encart "Newsletter", à droite dans la page d'accueil. Vous pourrez de toute façon vous désinscrire à tout moment à votre convenance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure-Emmanuelle Muller, lorema-autreregard-Cancer
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lorema-autreregard-surlecancer-over-blog.com
  • Lorema-autreregard-surlecancer-over-blog.com
  • : de l'énergie positive: un regard autre sur cette maladie effrayante, le cancer, qui pourtant peut se vivre avec espoir, pouvant ouvrir le regard, au delà de la flétrissure et de la souffrance, sur la merveille d'être simplement en vie à l'instant présent. Depuis 5 ans, je témoigne de ce que le cancer peut introduire dans le quotidien: une autre conscience, une autre manière d'être, une célébration de la vie. Parvenir à se libérer de la peur pour réaliser cette formidable capacité à vivre.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

  Souvenir d'enfance Copyright L E Muller

Dans l'espoir qu'il puisse éparpiller des gouttelettes d'énergie positive, qu'il puisse semer des graines d'espoir:  ce blog a pour objectif le partage d'une expérience de vie heureuse en dépit d'un compagnon non invité, le cancer.

Le témoignage d'un vécu individuel, un témoignage positif d'une façon de continuer à vivre bien, parfois même à vivre mieux malgré la maladie.

Ce témoignage avait initialement pris la forme d'un livre "Cancer n'est pas fatalité" (cf rubrique Publications ci-contre), pages qui se déroulent comme les pas qui avancent sur un chemin de guérison et de renaissance, alternance de textes et de photographies.

 

Accepter le cancer a été pour moi une étape décisive, passer de la révolte paniquée à l'acceptation plus tranquille, mais pas à la résignation, certainement pas ! : cela m'a permis ensuite de continuer ma vie, non pas à travers le filtre du cancer, mais simplement avec lui, puisque le choix ne m'était pas donné de le congédier.

Ne pas devenir sa maladie, ne pas s'y laisser engloutir, mais rester soi, et savoir trouver la part de bon chaque jour, être capable de vivre pleinement les moments d'apaisement, sans les polluer par la crainte de ce qui potentiellement peut suivre.

  " Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille. Grâce à lui, je sortirai vivante du plus sombre des labyrinthes." disait Christiane Singer, elle-aussi atteinte d'un cancer.

 

Photographe amateur depuis longtemps sans pour autant m'autoriser jusque là à vivre pleinement cette passion, trop prise par le travail, par les diverses "obligations", le cancer m'a ouvert une brèche dans ce mur des "obligations": j'ai élagué et trouvé le temps et l'énergie d'aller jusqu'au bout de cette passion. 

Ayant en parallèle re-découvert les vertus apaisantes de la poèsie, cette forme d'expression souvent mise au rebut actuellement, j'ai décidé de réaliser une sorte d'anthlologie de poésie illustrée par mes photographies, et d'en tenter une publication, démarche que je n'aurais jamais faite avant la maladie !

Un médecin disait à Christiane Singer "Au coeur d'une maladie mortelle on peut tout entreprendre avec le temps imparti. Le temps y trouve une autre nature, une autre extension, une autre dilatation. On y gagne l'inespéré."

Ainsi j'ai nommé ce livre "Voir le fil du temps" (cf rubrique Publications ci-contre) et je l'ai dédié à mes enfants: ralentir le rythme trépidant de la vie dans ce monde hyperactif et voir autrement, ces deux idées ont constitué mon fil conducteur. Par la lecture de poésies, par ces fenêtres ouvertes sur la nature, je voulais donner la possibilité au lecteur de reprendre son souffle, de laisser la vie se mouvoir lentement, respirer pleinement l'instant présent ! Un florilège de photographies et de poésies pour une flânerie au fil des mois, faisant tourner doucement la roue des saisons.

 

Chacun vit probablement son cancer de manière différente, individuelle, - notez bien que je dis "vivre"- mais lorsqu'il nous amène au creux de la vague, pouvoir découvrir que l'on peut s'en sortir, surmonter, voir même finalement que l'on peut ré-apprendre à vivre, à savourer, à goûter la vie plus fort, cela ne peut être qu'une corde d'espoir à laquelle s'accrocher pour sortir du fond de la vague.

 

J'ai vécu des périodes douloureuses, mais aussi des rencontres avec des patients plein d'énergie qui m'ont alors redonnée force et espoir.

C'est à mon tour aujourd'hui de faire de même, partager comment je m'en suis sortie, et comment je vis depuis.

Merci à toux ceux qui m'ont soutenue ces dernières années, et à ceux qui m'ont ouvert les yeux.

Laure-Emmanuelle Muller    

Recherche

Droits réservés

Les photographies et textes mis sur ce blog ne sont pas libres de droits.

© Laure-Emmanuelle Muller