Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:14


De l'autre côté du miroir Copyright L E Muller

De l'autre côté du miroir

 

 

Pour l'exposition parisienne « Quand l'art nous dévoile... » des 14 - 16 Juin dernier, exposition collective de femmes artistes touchées par le cancer, mon fil conducteur a été cette phrase de Jean Giono :

« L'homme, on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est comme un feuillage. Non pas serré en bloc, mais composé d'images éparses commes les feuilles dans les branchages des arbres et au travers desquelles il faut que le vent passe  pour que ça chante. »

 

Le retour au contact étroit avec la nature, appareil photo autour du cou, avait été pour moi dès 2009 un excellent remède. La paix et la beauté qu'on y cotoie avait contribué à dénouer le lien de fer qui emprisonnait mon âme depuis le début du cancer. La vision de la nature au printemps, vibrante de vie renaissante et du chant extasié des oiseaux, avait aidé à faire tomber de mes épaules lassitude et tristesse comme un manteau devenu inutile. Une citation de Matisse m'avait beaucoup interpellée au début de mes traitements il y a quatre ans: "Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir."

 

Ainsi, ma priorité a évolué: passer au crible chaque journée pour y trouver une graine d'espoir, la semer, la cultiver, la faire grandir tous les jours. Grâce à quoi, quatre ans après, en dépit de métastases et de récidives, je récolte ce que j'ai semé, des perles de joie et des éclats de lumière. Désormais, j'ai envie de distribuer ma récolte, de la partager, c'est pourquoi j'expose, j'écrit, je témoigne.

 

Des symboles à travers des images, une quinzaine d'images, deux photographies en particulier :
  "Le Printemps en automne", déceler les plus petites lueurs de lumière et de bonheur même lorsque douleurs et épreuves nous mettent dans le noir,
  "De l'autre côté du miroir", faire son miel de tout, d'un rien...d'un ciel d'azur inattendu dans une flaque de boue...  Apprendre à vivre de façon extraordinaire la simplicité de chaque journée ordinaire. C'est parfois le regard que l'on porte sur les choses qui a le vrai pouvoir, plus que la nature des choses elles-mêmes. Au moment où la vie se révèle fragile, sa saveur est plus nette, plus vive, plus instantanée dans les petits riens...dans un ciel bleu à ses pieds, reflet qui illumine la boue.

 « La question n'est pas ce que vous regardez, mais ce que vous voyez. » disait Henry-David Thoreau. Pour ma part, je vois les couleurs et la lumière, et c'est cela que je souhaitais partager à travers cette exposition.

 

Le prisme lumineux de la vie, ruban aux milles couleurs,
chaude ou froides, intenses ou subtiles,
rien de véritablement noir, ni de vraiment blanc.
Parfois, les couleurs fondues, l'Unité.
Et derrière les couleurs, la lumière toujours,
rayon à peine perceptible ou geyser éclatant,
présente, toujours.

 

Bonne visite virtuelle...

 

NB:si vous souhaitez recevoir les futures mises en lignes de photographies, être informés des projets d'expositions ou des prochaines publications de livres, inscrivez-vous dans l'encart "Newsletter", en bas à droite de la page d'accueil de ce blog. Vous pourrez de toute façon vous désinscrire à tout moment à votre convenance.

 

Le Printemps en automne copyright L E Muller

Le Printemps en automne

Cerisiers blancs Copyright L E Muller

La danse des vignes Copyright L E Muller

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               Cerisiers blancs                                                                                                         La danse des vignes     

"On n'éteint pas si facilement la flamme de la vie,

le printemps marche sur les talons de l'hiver,

il nargue la mort en étalant ses couleurs

et rit sous cape."

Elisabeth Goudge

 

Soleil même à l'envers Copyright L E Muller

Soleil même à l'envers !Souvenir d'enfance Copyright L E Muller

Souvenir d'enfance...

Herbes folles et lavandes Copyright L E Muller

Herbes folles et lavandes

Matin dans la forêt Copyright L E Muller

Matin en forêt

Ecrin d'automne Copyright L E Muller

Ecrin d'automne

Provence en manteau d'ocre Copyright L E Muller

Provence en manteau roux

Arc-en-ciel gros plans Copyright L E MullerArc-en-ciel paysages Copyright L E Muller    Arc-en-ciel & Arc-en-terre      Arc-en-terre gros plans Copyright L E MullerArc-en-terre paysages Copyright L E Muller

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure-Emmanuelle Muller, lorema-autreregard-Cancer
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lorema-autreregard-surlecancer-over-blog.com
  • Lorema-autreregard-surlecancer-over-blog.com
  • : de l'énergie positive: un regard autre sur cette maladie effrayante, le cancer, qui pourtant peut se vivre avec espoir, pouvant ouvrir le regard, au delà de la flétrissure et de la souffrance, sur la merveille d'être simplement en vie à l'instant présent. Depuis 5 ans, je témoigne de ce que le cancer peut introduire dans le quotidien: une autre conscience, une autre manière d'être, une célébration de la vie. Parvenir à se libérer de la peur pour réaliser cette formidable capacité à vivre.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

  Souvenir d'enfance Copyright L E Muller

Dans l'espoir qu'il puisse éparpiller des gouttelettes d'énergie positive, qu'il puisse semer des graines d'espoir:  ce blog a pour objectif le partage d'une expérience de vie heureuse en dépit d'un compagnon non invité, le cancer.

Le témoignage d'un vécu individuel, un témoignage positif d'une façon de continuer à vivre bien, parfois même à vivre mieux malgré la maladie.

Ce témoignage avait initialement pris la forme d'un livre "Cancer n'est pas fatalité" (cf rubrique Publications ci-contre), pages qui se déroulent comme les pas qui avancent sur un chemin de guérison et de renaissance, alternance de textes et de photographies.

 

Accepter le cancer a été pour moi une étape décisive, passer de la révolte paniquée à l'acceptation plus tranquille, mais pas à la résignation, certainement pas ! : cela m'a permis ensuite de continuer ma vie, non pas à travers le filtre du cancer, mais simplement avec lui, puisque le choix ne m'était pas donné de le congédier.

Ne pas devenir sa maladie, ne pas s'y laisser engloutir, mais rester soi, et savoir trouver la part de bon chaque jour, être capable de vivre pleinement les moments d'apaisement, sans les polluer par la crainte de ce qui potentiellement peut suivre.

  " Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille. Grâce à lui, je sortirai vivante du plus sombre des labyrinthes." disait Christiane Singer, elle-aussi atteinte d'un cancer.

 

Photographe amateur depuis longtemps sans pour autant m'autoriser jusque là à vivre pleinement cette passion, trop prise par le travail, par les diverses "obligations", le cancer m'a ouvert une brèche dans ce mur des "obligations": j'ai élagué et trouvé le temps et l'énergie d'aller jusqu'au bout de cette passion. 

Ayant en parallèle re-découvert les vertus apaisantes de la poèsie, cette forme d'expression souvent mise au rebut actuellement, j'ai décidé de réaliser une sorte d'anthlologie de poésie illustrée par mes photographies, et d'en tenter une publication, démarche que je n'aurais jamais faite avant la maladie !

Un médecin disait à Christiane Singer "Au coeur d'une maladie mortelle on peut tout entreprendre avec le temps imparti. Le temps y trouve une autre nature, une autre extension, une autre dilatation. On y gagne l'inespéré."

Ainsi j'ai nommé ce livre "Voir le fil du temps" (cf rubrique Publications ci-contre) et je l'ai dédié à mes enfants: ralentir le rythme trépidant de la vie dans ce monde hyperactif et voir autrement, ces deux idées ont constitué mon fil conducteur. Par la lecture de poésies, par ces fenêtres ouvertes sur la nature, je voulais donner la possibilité au lecteur de reprendre son souffle, de laisser la vie se mouvoir lentement, respirer pleinement l'instant présent ! Un florilège de photographies et de poésies pour une flânerie au fil des mois, faisant tourner doucement la roue des saisons.

 

Chacun vit probablement son cancer de manière différente, individuelle, - notez bien que je dis "vivre"- mais lorsqu'il nous amène au creux de la vague, pouvoir découvrir que l'on peut s'en sortir, surmonter, voir même finalement que l'on peut ré-apprendre à vivre, à savourer, à goûter la vie plus fort, cela ne peut être qu'une corde d'espoir à laquelle s'accrocher pour sortir du fond de la vague.

 

J'ai vécu des périodes douloureuses, mais aussi des rencontres avec des patients plein d'énergie qui m'ont alors redonnée force et espoir.

C'est à mon tour aujourd'hui de faire de même, partager comment je m'en suis sortie, et comment je vis depuis.

Merci à toux ceux qui m'ont soutenue ces dernières années, et à ceux qui m'ont ouvert les yeux.

Laure-Emmanuelle Muller    

Recherche

Droits réservés

Les photographies et textes mis sur ce blog ne sont pas libres de droits.

© Laure-Emmanuelle Muller